Accueil
triste
Contact
triste
Contact

Mes parents, à la fois je les aime et je les hais.

Amour

Les autres ne sont peut-être pas capables de m’aimer comme je veux l’être.  Puis-je accepter cela sans faire de ressentiment tout en continuant à les  aimer ?  Je le pense si je suis disposé à les accepter tels qu’ils sont et à me rappeler que l’amour véritable est sans condition. (extrait de "Alateen un jour à la fois" page 12)

L’amour de Alateen est spécial.  Cet amour démontre que je suis accepté tel que je suis. Il m’incite à partager mes sentiments du fond du cœur et à tendre la main afin d’aider les autres (extrait de "Alateen un jour à la fois" page 45)

A cause de l’alcoolisme de ma famille j’ai parfois l’impression que l’amour s’en est allé. (extrait de "Alateen un jour à la fois" page 97)

Mes parents essayent d’acheter mon amour et mon affection.  Je crois qu’ils pensaient tous les deux que s’ils me comblaient « suffisamment » je prendrais parti pour l’un ou l’autre durant nos querelles familiales. (extrait de "Alateen un jour à la fois" page 104)

Haine

Je détestais l’alcoolique à cause de sa consommation d’alcool et je détestais mon père et ma mère quand ils se disputaient.  J’étais incapable de contrôler ces sentiments de haine, alors j’avais l’impression d’être une mauvaise personne. (extrait de "Alateen un jour à la fois" page 40)

Il m‘arrive parfois de détester l’alcoolique.  Parce que ma mère boit, je ne peux rien faire. Je dois m’occuper de mes frères et sœurs à la maison de sorte que je suis incapable de m’impliquer dans quoi que ce soit à l’école. (extrait de "Alateen un jour à la fois" page 276)

La vie auprès d’un alcoolique m’a laissé perdu, effrayé, confus et amer.  Je me déteste et blâme le monde entier.  Je n’en peux plus tout simplement (extrait de "Alateen un jour à la fois" page 181)